close Created with Sketch.

Solutions

Stratégie digitale

Développez votre présence sur les bons canaux

Publicités sur Facebook

Boostez vos ventes avec des publicités rentables et mesurables

Référencement naturel

Devancez vos concurrents

Google AdWords

Imposez-vous sur les moteurs de recherche

Optimisation de Landing Page

Convertissez vos prospects en clients

Copywriting

Persuadez et convertissez

June 02, 2016

Comment choisir le bon réseau social pour votre activité ?

Stratégie digitale

Au début de ma carrière, je prenais certaines décisions uniquement en me fiant à mon instinct et aux discussions auxquelles je prenais part sur des blogs anglophones. J’avais le droit de faire des tests, de m’amuser, de découvrir : j’étais la borgne au milieu des aveugles.

On m’offrait la possibilité de faire des erreurs. Aujourd'hui, un peu moins, notamment à cause de cette impatience chronique dont souffre la direction d’entreprise (« on veut du chiffre ») et qui met sacrément sous pression le manager 3.0.

Bref’…

Welcome-To-Social-Media

Les années passant et l’expérience professionnelle se forgeant, je me suis vite aperçue qu’il n’était pas judicieux d’être présent sur une quantité infinie de réseaux.

Pourquoi donc me direz-vous ?

  1. Il existe pléthore de réseaux sociaux et il est (très) vite fait de se disperser.
  2. Avoir une présence sur un réseau social prend du temps contrairement à ce que l’on peut imaginer…  Beaucoup de temps.
  3. Votre cœur de cible n’est peut-être pas présent là où vous avez décidé de l’attendre.

D’où l’intérêt du retour au test & learn et au « fail » parfois nécessaire.

Try-Again

Pour commencer…

Il y a un large choix de variables à prendre en compte lorsque l’on souhaite se lancer. J’ai compilé celles qui à mon sens, sont les plus pertinentes : des facteurs démographiques mêlés à des résultats statistiques. Nous n’évoquerons pas ici les différents réseaux sociaux et leurs spécificités.

Le mal nécessaire : les datas

Datas

Ce que l’on appelle les datas sont vos meilleurs ennemis. Autant apprendre à les interpréter et à en faire votre allié de choix. Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir une étude, vous en trouverez en long, en large et en travers sur la toile. Du moins, pour ce qui est du monde anglo-saxon. Pour la Suisse, la tâche s’avère plus compliquée. Si vous êtes novice en la matière, je vous conseillerai de vous fier aux statistiques de l’Office Fédérale de la Statistiques (OFS), aux nombreux articles disponibles sur des groupes LinkedIn et bien entendu aux sacro-saintes discussions que vous pourriez avoir sur des blogs spécialisés. Dans tous les cas, il faut être curieux, savoir se fier à son instinct et à la connaissance de son propre marché.

Si vous avez la possibilité de débloquer un petit budget, suivez les tendances sur Social Bakers. Les informations sont simples à comprendre et les infographies efficaces. Il vous est possible d’obtenir des informations sur l’utilisation des réseaux sociaux et ce, dans le monde entier. Y compris la Suisse.

Dans la réalité made in Switzerland

Selon l’agrégation d’informations fournies par l’OFS, voici les réseaux sociaux les plus populaires ayant le plus d’utilisateurs actifs par mois en Suisse (les données concernant Instagram ne semblent pas encore disponibles) :

  • Nombre d’utilisateurs de Facebook en Suisse en 2015 : 3.5 millions
  • Proportion des suisses possédant un compte Facebook : 88.9%
  • Nombre d’utilisateurs de Twitter en Suisse en 2015 : 325’000Nombre d’utilisateurs de LinkedIn en Suisse en 2015 : 1.6 millions
  • Proportion de suisses possédant un compte LinkedIn chez les 35-44 ans : 40.6%

Il faut être prudent avec ces chiffres : ce n’est pas parce qu’un utilisateur a un compte qu’il y est actif.

Est-ce que la taille compte ?

Oui et non. La taille compte dans le sens où vous apprécierez d’être présent sur une plateforme assez populaire et disposant donc d’un grand volume d’utilisateurs pour que le temps que vous y passerez soit rentable.

Se fier uniquement à la taille peut s'avérer dangereux car les informations collectées ne sont pas suffisamment fiables. C’est donc un critère dont il faut tenir compte mais pas seulement.

Avant de s’en remettre uniquement à cet indicateur, voici quelques questions à se poser:

  • Le fait d’avoir autant d’utilisateurs veut-il dire plus de concurrence ou plus de difficulté à capter leur attention ?
  • Êtes-vous vous même un utilisateur de ce réseau ?
  • Allez-vous trouver votre cœur de cible sur ce réseau ?
  • Le business dans lequel vous vous situez s’y trouve-t-il ?

Et les habitudes de consommation de l’utilisateur ?

Selon des études émises par UTA brand Studio, les deux réseaux dont une partie de la population occidentale ne peut plus se passer sont Facebook et Instagram.

Raison pour laquelle il est très difficile de s’y faire une place au soleil tant la concurrence est féroce.

Brand-Dependence

Comme on pouvait le prédire, il y a une disparité femmes/hommes dans la consommation des réseaux sociaux…

Gender-Difference

…et une autre concernant l’âge des utilisateurs :

Age-Difference

En condensé, cela donne ceci :

Social-Network-Table

Il est possible que vous ayez créé ce que l’on appelle des personas représentant vos consommateurs dont vous connaissez l’âge, le sexe, le revenu moyen, etc. Vous pouvez croiser vos données avec les statistiques fournies par différents organismes et vous faire ainsi votre propre idée de la plateforme à adopter pour votre entreprise. Tout en gardant à l’esprit la stratégie globale à appliquer pour cette dernière.

Par exemple, si votre cœur de cible se compose de femmes âgées de 30 à 45 ans, fans de sport, ayant un revenu conséquent et ayant fait de hautes études, vous allez probablement vous orienter vers Pinterest et Instagram.

Si vous souhaitez atteindre une population masculine âgées de 15 à 20 ans, vouant un culte aux baskets et un revenu moyen obtenu grâce à des jobs étudiant, il serait judicieux d’avoir une présence sur Snapchat et Instagram.

Bien évidement, il vous sera difficile de passer à côté du monstre Facebook.

Next steps ?

Maintenant que vous savez tout cela, il vous reste encore quelques questions à vous poser :

  • Ai-je une bonne compréhension des réseaux sociaux en général ? Puis-je faire la différence entre tout ce qui m’est proposé ?
  • Mon choix est-il en adéquation avec le contenu que je souhaite proposer à mon audience ?
  • Y retrouverai-je ma communauté, mes fans ?
  • Cela a-t-il un sens pour moi ?

Une fois avoir répondu à toutes ces questions, il ne vous reste plus qu’à élaborer votre stratégie en allant par étapes :

  1. Fixer vos objectifs (notoriété, conversion, génération de trafic, etc.)
  2. Observer la concurrence
  3. Décrivez avec précision votre cible
  4. Choisissez les contenus à diffuser
  5. Définissez vos ressources (internes et externes)
  6. Choisissez votre réseau social (ou plusieurs le cas échéant)
  7. Organisez-vous à l’interne
  8. Choisissez un outil de mesure
  9. Mesurez votre ROI

A vous de jouer !

Faites-nous part de vos réussites ! Et de vos échecs aussi ☺

Article rédigé par Virginia R.

Articles à lire sur le même thème

Nos articles les plus populaires