close Created with Sketch.

Solutions

Stratégie digitale

Développez votre présence sur les bons canaux

Publicités sur Facebook

Boostez vos ventes avec des publicités rentables et mesurables

Référencement naturel

Devancez vos concurrents

Google AdWords

Imposez-vous sur les moteurs de recherche

Optimisation de Landing Page

Convertissez vos prospects en clients

Copywriting

Persuadez et convertissez

September 15, 2019

Online marketing en vidéo : 6 conseils que vous devez appliquer

Stratégie digitale
Publicités Facebook
Actualités

Pourquoi faire de la publicité en vidéo ?

Voilà une question dont la réponse est plutôt évidente : parce que les gens en regardent ! 500 millions de vidéos regardées sur Facebook au quotidien, 10 milliards sur Snapchat, 1 milliard sur YouTube et c’est sans compter Instagram et Twitter. Les taux de visionnage pour les vidéos sont en constante hausse, et les initiatives telles que l’autoplay des géants comme FB n’y sont pas étrangères.

Que faut-il faire pour profiter au maximum de cette tendance ? Dans cet article, Brands Up vous livre 6 conseils pour faire de meilleures vidéos.

Connaitre les bons mots-clés

Des outils existent pour trouver les mots-clés qui fonctionnent dans votre secteur ou industrie. Vous pouvez ainsi tester les sites SEO Review Tools, Keywordtool ou encore Ahrefs. Enfin, utilisez Mergewords pour plus de possibilités sur votre liste de mots-clés.

Pour plus d’informations sur les meilleures pratiques en SEO, contactez-nous !

Tout le monde n’a pas besoin d’être un professionnel

Tout le monde n’a pas sous la main une agence de pub digitale. Néanmoins, avec quelques conseils, chacun peut être sûr de créer du bon contenu. Que vous créiez des vidéos éducatives, inspirantes ou amusantes, quelques conseils de bon sens s’appliquent.

La première chose à faire si vous n’êtes pas un professionnel de la vidéo, c’est de se lancer : regardez bien la caméra « dans les yeux » et mettez en place un fond propre. N’oubliez pas de sourire !

Ensuite, posez des questions au public et essayer de trouver d’autres manières d’être engageants. Comme le disait Dale Carnegie, la meilleure manière d’influencer n’est pas de tenter d’imposer son avis, mais de suggérer, de poser des questions, afin de déclencher la réflexion chez son interlocuteur. Les idées, lorsqu’on a l’impression qu’elles viennent de nous, ont toujours beaucoup plus d’impact.

Soyez amusant. Personne n’a envie de regarder une vidéo chiante, n’ayons pas peur des mots.

Enfin, comme en copywriting, n’oubliez pas le call-to-action à la fin de la vidéo. Facebook, Youtube et Linkedin proposent tous d’une manière ou d’une autre d’intégrer un call-to-action semblable. Souvent, il prend la forme d’un bouton cliquable qui se trouvera au-dessous de la vidéo ou même, dans certains cas, directement sur cette dernière.

Pas de call-to-action ? Pas de ventes : l’équation est aussi simple que ça. Vous n’avez pas un objectif de ventes, mais d’engagement ? Qu’à cela ne tienne, votre call-to-action peut aussi inviter les spectateurs à visiter votre site, suivre votre page Facebook ou souscrire à votre newsletter ; les possibilités sont nombreuses. Mais quoi qu’il en soit, le call-to-action doit être présent.

Les 5 premières secondes

Elles sont cruciales, capitales.

Si vous utilisez les YouTube Ads, vous savez que les 5 secondes sont le plus souvent la barre critique au-delà de laquelle l’utilisateur a le choix de passer outre la publicité pour accéder à sa vidéo.

Si vous êtes utilisateur vous-mêmes, vous savez que c’est souvent ce qu’il se passe. Deux raisons à cela : soit la vidéo est mal ciblée – faute à Google, ou à vous qui avez mal renseigné les mots-clés, soit la vidéo n’est pas intéressante, et vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-mêmes.

Les sous-titres

85% des vidéos Facebook sont regardées sans les sous-titres…

Pourquoi sous-titrer sa vidéo ? C’est simple : Facebook a changé la donne il y a quelques années avec la lecture automatique des vidéos par défaut. Dès lors, dès que vous scrollez votre fil d’actualité, les vidéos se lancent les unes après les autres. Par défaut encore, le son n’est pas enclenché, et c’est une action supplémentaire pour l’utilisateur que de cliquer sur l’icône de volume en question. Dès lors, épargnez-lui cet effort et rendez l’expérience aussi facile que possible.

Si vous ne le faites pas, vous risquez de perdre des vues, et manquez l’opportunité de communiquer avec votre public. Vous êtes simplement en train de rentabiliser les taux d’impressions que vous avez payé pour être là, alors profitez-en !

Si vous n’avez pas le temps de le faire vous-même, contactez un service qui s’en occupera pour vous, à des tarifs commençant à 1€ la minute en moyenne. Une simple recherche pour les mots clés « service sous-titrage » nous a permis de trouver ce site, mais il en existe certainement de nombreux autres.

Vous pouvez également utiliser les outils mis à votre disposition par YouTube notamment, mais vous devriez privilégier une solution qui vous donne un fichier « .srt » à la fin, afin de vous permettre de mettre en ligne votre vidéo et sous-titres sur différents canaux et réseaux sociaux.

Les mots-clés, part II

Nous vous en parlions déjà au moment de choisir les topics de la vidéo, les mots clés reviennent après la réalisation de celle-ci. Sur YouTube, vous avez toute la place nécessaire en description de la vidéo pour (re)mettre vos liens de CTA. Faites ensuite en sorte de rédiger une accroche qui reprend le contenu de la vidéo et inclut tous les mots-clés qui vous intéressent.

C’est un poil plus compliqué sur Facebook, car sur ce dernier la place réservée à la description pour les posts vidéos est réduite au minimum. Néanmoins, pour trouver LA bonne accroche à mettre avec votre vidéo, contactez-nous !

Promouvez et soyez réactifs.

Une fois cette magnifique réalisation dans la boite, il ne vous reste plus qu’à la diffuser aussi largement que possible. Tous les outils sont bons : réseaux sociaux, liste d’envoi par email, …

D’autre part, après avoir ouvert la boite de pandore, il vous faudra maintenant répondre aux nombreuses questions et commentaires. Profitez pour cela du tri des commentaires les plus pertinents sur YouTube pour répondre aux questions les plus approuvées par les internautes.

Pourquoi prendre la peine de faire cela ? Simplement parce que toute l’idée derrière vous faisant cette vidéo, et la raison d’être de cet article, est de générer de l’engagement. Si vous avez une opportunité en or comme celle-ci, un client demandant des questions ou commentant à propos de vos produits ou services, ce serait totalement contre-productif de ne pas prendre les quelques secondes nécessaires pour créer une connexion personnelle avec ce dernier.

Références

How To Maximize Your Reach and Sales Using Video Marketing | Neil Patel

Marketing video

Snapchat by the Numbers: Stats, Demographics & Fun Facts

SEO 2019, Adam Clarke

How to make friends & influence people, Dale Carnegie

Guillaume Duckerts est écrivain, freelance et spécialisé dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.